(Ou pourquoi nous ne sommes pas un club échangiste.)

 

Pourquoi ce post, pourquoi clarifier

 

Bonjour, cette fois c'est moi :  Alice la Co-fondatrice d'Op3n qui écrit ce post. Je voulais vous parler d'un sujet qui revient très régulièrement chez nous. On nous pose très (trop) souvent la même question lorsqu'on parle d'Op3n pour la première fois : pourquoi vous n'êtes plutôt pas un club / site échangiste ? 

C'est vrai pourquoi n'avoir jamais cherché à monter un énième club ou site où des gens ouverts se retrouveraient pour réaliser leurs fantasmes ensemble. Ça semble plus simple quand même...

Amazing Girl

Amazing Girl

 

Comment on a eu l'idée et pourquoi C'est mieux en fait ?

 

C'est vrai pourquoi ne pas faire la même chose que tout le monde, et continuer sur une bonne vieille tradition française libertine telle qu'on la connait. Et bien ça ne nous convenait pas.

3 people

3 people

Vous voulez réaliser vos fantasmes, vous avez des pratiques que la majorité des gens trouvent un peu hors du commun ? La société vous relèguera dans ce monde "à part" (où ils se trouvent plus ou moins tous), et on va vous reléguer et vous orienter vers le monde de l'échangisme. Nous n'avons rien contre ça, c'est juste ce qu'est devenu l'échangisme qui nous a interrogé. Pratiquer l'échangisme, ne serait-qu'une fois dans sa vie ça demande de sauter le pas, de faire partie d'une société "secrète" de gens qui connaissent des codes. On vous demande de rentrer dans un "mode de vie", et tout le monde ne peut pas le faire alors que beaucoup aimeraient bien tenter la chose. Pourquoi moi jeune femme de 26 ans et mon copain, devrions-nous prévoir une soirée, se fringuer, payer un droit d'entrée, être intimidé et ne pas savoir quoi faire de nous même dans un lieu et une société inconnue pour peut-être tenter un truc ? Pourquoi dont-on s'attarder à en capter "les codes" ? Je comprends pas ça, je veux quelque chose d'excitant, je désire maintenant et j'ai pas envie que l'on me catégorise pour pratiquer quoi que ce soit, a quel moment ça doit se traduire par "rentrer chez les Francs Maçons". 
 

A vrai dire tout le monde sait que la clientèle des clubs libertins est en train de vieillir (malgré ce qu'ils en disent eux-mêmes). C'est simple pourquoi des gens de 20 à 35 ans qui ont grandi avec internet et qui ont de plus en plus de mal à aller draguer ou parler avec des inconnus dans la rue iraient-ils là-bas ? Le club échangiste c'est le même niveau d'équivalence que le nightclub : une activité qui ne remplit plus sa fonction d'origine : rencontrer des gens. Les salons VIP, les prix qui augmentent, des ambiances désagréables, des gens qui s'amusent de moins en moins et des pratiques qui ne correspondent pas ou plus à ce que tout le monde attend.


Pourquoi j'ai l'impression que ces endroits sont peuplés de personnes avec lesquels je n'ai aucun lien ? Je ne sais pas ce qu'ils veulent, ou ce qu'ils nous veulent, est-ce que vu qu'on est là on est forcés de faire des choses ?
Nous on a toujours eu l’impression que l’échangisme / libertinage c’était un truc d’une autre génération, des gens post-68 qui y sont restés. Pourquoi aller en club libertin aujourd’hui alors que tout le monde à un Smartphone ?

 

Juste quelques rappels :

- 300 clubs échangistes en France avec une tendance d'ouverture à la baisse depuis le milieu des années 2000

- 23% des femmes se déclarent potentiellement bisexuelles et 25% se disent prêtes à tenter le plan à 3 (contre 55% chez les hommes)

- Pourtant, seules 1% des femmes disent avoir essayé.


Y'a donc un problème clair entre les croyances / désirs et les pratiques. Des tonnes de personnes qui pourraient réaliser leurs fantasmes ne le font pas parce qu'elles ont peur d'être associées à ce genre de pratiques. Si les clubs échangistes (et peut-être les sites internets chelous) ont vraiment démocratisé des pratiques, ils sont en train d'enfermer ces dernières dans des lieux.

 

Comment nous avons voulu lutter contre ça ?

Ce pourquoi c'est la raison d'Op3n. Ces gens qui veulent tester de nouvelles expériences, où sont-ils passés, qui leur propose des choses fun à faire ? Nous sommes là

 

Comment on a su que CA pouvait marcher

 

Twitter est la plate-forme porte-drapeau de ce changement, les gens n'ont plus envie de se laisser enfermer dans des identités de genre stable et ennuyeux, à la papa. Nous pensons que c'est un mouvement de fond, qui comprend aussi bien les représentations sexuelles que les pratiques et comment les gens se rencontrent. Les clubs, c'est un vieux modèle une figure de style, qui impose aussi bien le lieu de rencontre que la pratique. Op3n propose de la rencontre aux gens qui savent ce qu'ils veulent sans leur imposer des formes de pratiques en particulier. 

On a compris ce que nos utilisateurs voulaient lors de leurs retours sur leurs premiers matchs et leurs premières expériences.

 

" La question du rejet et de "mais qu'est-ce qu'on va bien faire" est importante. Moi ce que j'ai aimé avec vous (Op3n), c'est qu'on pouvait trouver les bonnes personnes et faire dans les conditions que l'on souhaite, je contrôle alors une bonne part de ce qui me foutait les jetons dans les clubs et on est libre de faire ce qui nous plait. je ne pourrais jamais aller dans les clubs échangistes, je comprends pas cet univers"
Marinne 27 ans
 
" J'ai toujours eu envie de tester, mais je ne savais pas où il fallait que j'aille pour rencontrer les bonnes personnes, j'ai échangé avec le chat et là j'ai su direct à qui je m'adressais, pas de blablas inutiles, je voulais trouver, je trouvais !" 
Alban 31 ans
Cancel Swipe

Cancel Swipe

 

Pourquoi nous ne sommes pas une boite échangiste ?

Parce que se réaliser et réaliser ses fantasmes ne nécessite pas un lieu, avec des pratiques et personnes définies. Notre mission c'est de permettre à tout le monde d'explorer la vie, c'est d'élargir toutes les barrières et de supprimer les obstacles au plaisir.